AHL 2011

AHL 2011

Evaluation d’un traitement guidé par la TEP chez des patients atteints d'un Lymphome de Hodgkin de stade III-IV ou IIB à haut risque (phase III)

Clinical Study Report Septembre 2021

Le traitement des lymphomes de Hodgkin avancés repose sur la chimiothérapie qui est très efficace mais peut être grevée de complications tardives. Le traitement intensif par six cycles de BEACOPP (Bleomycine, Etoposide, Doxorubicine, Cyclophosphamide, Vincristine, Procarbazine, Prednisone) permet un grand pourcentage de guérison au prix cependant d’une toxicité hématologique et infectieuse à court terme et d’un risque d’infertilité et de leucémie secondaire à plus long terme.

Les patients dont la maladie répond rapidement (évalué par la tomographie à émission de positron (TEP)) après 2 cycles de cette chimiothérapie ont un meilleur pronostic et pourraient bénéficier d’une désescalade thérapeutique en diminuant la chimiothérapie lors des cycles suivants.

L’étude AHL2011 de phase III qui a été menée par le CHU de Dijon et le LYSA a comparé l’approche classique (6 cycles de BEACOPP) à une stratégie de traitement guidée par la TEP après 2 cycles de BEACOPP, les patients ayant une TEP négative recevant un traitement moins intense par 4 cycles d’ABVD (Doxorubicine, Bleomycine, Vinblastine, Dacarbazine). L’objectif était de montrer qu’un traitement moins intense chez les patients répondeurs précoces permettait un même contrôle de la maladie et une moindre toxicité. Le traitement était tiré au sort entre le schéma classique et le traitement guidé par la TEP.

823 patients ont été inclus dans 90 centres du LYSA en Belgique et en France. L’étude a montré que 84% des patients étaient bons répondeurs à 2 cycles et que la réduction d’intensité du traitement dans le bras guidé par la TEP permettait une importante réduction des effets secondaires immédiats les plus graves du traitement (1) et un contrôle similaire du lymphome. Cette étude a montré aussi une réduction par cinq du risque d’infertilité féminine et une récupération de la fertilité possible chez l’homme (2) dans le bras guidé par la TEP.

Une mise récente de l’étude, avec un suivi médian supérieur à 5 ans (3), confirment que le bras guidé par la TEP, avec une toxicité réduite, donne, comme le traitement standard, plus de 85% de chances d’être indemne de la maladie et donc d’être potentiellement guéri.

Cette approche thérapeutique de désescalade guidée par la TEP est maintenant devenue le traitement de référence du lymphome de Hodgkin avancé.

Publications 2022

Lysa 2022_LYSA_Positron Emission Tomography-Driven Strategy in Advanced Hodgkin Lymphoma: Prolonged Follow-Up of the AHL2011 Phase III Lymphoma Study Association Study
René-Olivier Casasnovas, Reda Bouabdallah, Pauline Brice, Julien Lazarovici, Hervé Ghesquieres, Aspasia Stamatoullas, Jehan Dupuis, Anne-Claire Gac, Thomas Gastinne, Bertrand Joly, Krimo Bouabdallah, Emmanuelle Nicolas-Virelizier, Pierre Feugier, Franck Morschhauser, David Sibon, Christophe Bonnet, Alina Berriolo-Riedinger, Véronique Edeline, Marie Parrens, Diane Damotte, Diane Coso, Marc André, Michel Meignan, Cédric Rossi
J Clin Oncol 2022 Jan 6;JCO2101777. doi: 10.1200/JCO.21.01777 En savoir plus
Lysa 2022_LYSA_Deep Learning approach to automatize TMTV calculation regardless of segmentation methodology for main FDG avid lymphomas
Wendy Revailler, Anne-Ségolène Cottereau, Cédric Rossi, Rudy Noyelle, Thomas Trouillard, Franck Morschhauser, Rene-Olivier Casasnovas, Catherine Thieblemont, Steven Le Gouill, Marc P-E André, Hervé Ghesquières, Romain Ricci, Michel Meignan, Salim Kanoun
Diagnostics (Basel) . 2022 Feb 6;12(2):417. En savoir plus
Lysa 2022_LYSA_PET-driven strategy in advanced Hodgkin lymphoma: prolonged follow-up of the AHL2011 Phase III LYSA study
René-Olivier Casasnovas, Reda Bouabdallah, Pauline Brice, Julien Lazarovici, Hervé Ghesquieres, Aspasia Stamatoullas, Jehan Dupuis, Anne-Claire Gac, Thomas Gastinne, Bertrand Joly, Krimo Bouabdallah, Emmanuelle Nicolas-Virelizier, Pierre Feugier, Franck Morschhauser, David Sibon, Christophe Bonnet, Alina Berriolo-Riedinger, Véronique Edeline, Marie Parrens, Diane Damotte, Diane Coso, Marc André, Michel Meignan, Cédric Rossi
J Clin Oncol . 2022 Apr 1;40(10):1091-1101. En savoir plus

Publication 2021

Lysa 2021_LYSA_Gonadal Function Recovery in Patients With Advanced Hodgkin Lymphoma Treated With a PET-Adapted Regimen: Prospective Analysis of a Randomized Phase III Trial (AHL2011)
Demeestere I, Racape J, Dechene J, Dupuis J, Morschhauser F, De Wilde V, Lazarovici J, Ghesquieres H, Touati M, Sibon D, Alexis M, Gac AC, Moatti H, Virelizier E, Maisonneuve H, Pranger D, Houot R, Fornecker LM, Tempescul A, André M, Casasnovas RO.
J Clin Oncol . 2021 Oct 10;39(29):3251-3260. En savoir plus

Publication 2019

Lysa 2019_LYSA_PET-adapted treatment for newly diagnosed advanced Hodgkin lymphoma (AHL2011): a randomised, multicentre, non-inferiority, phase 3 study.
Casasnovas RO, Bouabdallah R, Brice P, Lazarovici J, Ghesquieres H, Stamatoullas A, Dupuis J, Gac AC, Gastinne T, Joly B, Bouabdallah K, Nicolas-Virelizier E, Feugier P, Morschhauser F, Delarue R, Farhat H, Quittet P, Berriolo-Riedinger A, Tempescul A, Edeline V, Maisonneuve H, Fornecker LM, Lamy T, Delmer A, Dartigues P, Martin L, André M, Mounier N, Traverse-Glehen A, Meignan M
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30658935
Communication orale ASCO 2018
Olivier Casasnovas

Randomized phase III study comparing an early PET driven treatment de-escalation to a not PET-monitored strategy in patients with advanced stages Hodgkin lymphoma: final analysis of the AHL2011 LYSA study