1500 patients inclus dans REALYSA

Jeudi 28 janvier 2021, le 1500ème patient de REALYSA a été recruté aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Cette étude ambitieuse a pour objectif de suivre pendant plusieurs années 6000 nouveaux patients atteints de lymphome, afin d’améliorer les connaissances sur ces maladies complexes et de mieux comprendre le parcours de soin des patients, l’efficacité des traitements et les évènements survenant après le diagnostic.

REALYSA – dont l’acronyme signifie « REal world dAta in LYmphomas and Survival in Adults », en français « données de vie réelle sur le lymphome et la survie chez les adultes » – est une étude en vie réelle auprès de patients adultes atteints de lymphomes en France, incluant des données épidémiologiques, cliniques et biologiques. Depuis le lancement de l’étude en novembre 2018, 1500 patients, soit ¼ du total de patients à recruter, ont accepté de participer à cette étude ! « Bravo à toutes les équipes des nombreux services d’hématologie qui se mobilisent au quotidien sur cette étude. Et merci aux patients qui participent et qui nous font confiance !», précise le Pr Hervé Ghesquières, hématologue à l’Hôpital Lyon-Sud – Hospices Civils de Lyon et investigateur coordinateur de l’étude.

Une phase pilote en 2018-2019 a d’abord été menée avec 7 services d’hématologie en France pour s’assurer que l’étude s’intègre bien dans la routine des services. Suite à l’évaluation de cette phase pilote montrant une bonne intégration de l’étude dans les services et une bonne qualité de données collectées, de nouveaux services d’hématologie ont pu rejoindre cette étude : 9 services additionnels dans un premier temps (2019-début 2020), puis 19 autres services d’hématologie (courant 2020-début 2021), portant le nombre de centres à 35. Ce nombre important de centres permet d’avoir une meilleure couverture géographique et une bonne diversité au niveau des types de structures de prise en charge, permettant de proposer la participation à l’étude à un large panel de patients d’horizons et de profils divers (notamment en termes d’âge et de condition physique). Ainsi, parmi les 35 centres recrutant des patients dans REALYSA, 18 (51%) sont des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU), 10 (29%) sont des Centres Hospitaliers Généraux ou Départementaux (CHG, CHD ou CH), 4 (11%) sont des Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), et 3 (9%) sont des structures de prise en charge privées type cliniques. « C’est une belle mobilisation générale, et nous sommes ravis qu’autant de services d’hématologie aient accepté de participer à cette étude ! » déclare le Dr Alain Monnereau, médecin épidémiologiste à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm) à Bordeaux, et investigateur coordinateur du volet épidémiologique de l’étude. Grâce à cette mobilisation générale, de nombreux patients partout sur le territoire vont pouvoir participer à cette étude et contribuer à améliorer les connaissances sur les lymphomes.

Aussi, afin de rester au plus haut niveau de pertinence scientifique, les données collectées dans cette étude seront amenées à évoluer en fonction du contexte scientifique et médical. Ainsi, en 2020, des informations concernant la COVID-19 ont été rajoutées afin de disposer de données pertinentes sur le statut infectieux des patients inclus dans la cohorte. Comme précisé dans les recommandations LYSA concernant la vaccination COVID pour les patients atteints de lymphome (voir ici pour en savoir plus), le risque de complications graves liées à l’infection COVID chez les patients ayant un lymphome est sensiblement plus important que celui de la population générale. Par conséquent, il nous a semblé important de pouvoir collecter des données spécifiques afin d’étudier l’impact de la COVID sur la prise en charge des patients et les évènements survenant après le diagnostic de lymphome.

 

EN SAVOIR PLUS

Précédent

Suivant