loader

Ensemble contre le Lymphome

Recherche Lymphome et Coronavirus
Vaccination COVID : les recommandations du LYSA

Le LYSA conseille sans réserve la vaccination contre la COVID aux patients ayant ou ayant eu un lymphome

Le risque de complications graves liées à l’infection COVID chez les patients ayant un lymphome est sensiblement plus important que celui de la population générale. Même si les données concernant les personnes atteintes de cancers ou présentant une immunodépression sont encore limitées, le rapport bénéfice/risque est indiscutablement en faveur de la vaccination de ces patients.

Les vaccins approuvés par les autorités et commercialisés ne présentent pas de risque identifié chez les patients immunodéprimés. La seule contre-indication à la vaccination reste une allergie grave à une vaccination antérieure.

 

En fonction de votre traitement, votre médecin pourra déterminer la meilleur moment de la vaccination. Parlez-en avec lui!

 

Ensemble pour la recherche

L’écosystème Experts Recherche Lymphome, c’est trois entités engagées dans la lutte contre ce cancer fréquent et encore largement méconnu. 

Elles réunissent toutes les expertises nécessaires pour faire progresser la recherche sur le lymphome, de l’identification de nouvelles pistes jusqu’aux études chez l’Homme nécessaires à l’enregistrement de nouvelles solutions au bénéfice des patients.

Lymphome de Burkitt
Les défis de la recherche sur le lymphome

La réalité est celle d’une maladie répandue dont la fréquence a doublé depuis les années 70, et d’un domaine bioclinique complexe avec plus de 80 sous-types de lymphomes identifiés.

Malgré les progrès indéniables obtenus dans l’espérance de vie et la qualité de vie des patients traités, le lymphome reste un problème majeur de santé publique avec des besoins considérables en matière de recherche et développement. Cet enjeu de taille ne peut se passer de la fédération et la collaboration de tous les acteurs en pointe sur le sujet.

Qu'est-ce qu'un lymphome ?

Les lymphomes sont des cancers du système lymphatique. Ils représentent l’hémopathie maligne la plus fréquente, soit près de la moitié des cancers du sang. Pourtant, ces maladies hétérogènes sont encore méconnues.

Inscrivez-vous à la newsletter
SYSTEM - Newsletter
Newsletter
in massa mattis Lorem velit, accumsan libero consectetur diam id facilisis