Nouveau partenariat entre Owkin et l’Institut Carnot CALYM

Owkin et l’Institut Carnot CALYM lancent une collaboration pour faire progresser la recherche sur les lymphomes grâce à l’Intelligence Artificielle

Owkin, une startup qui déploie des technologies d’IA et d’Apprentissage Fédéré pour accroître la recherche médicale et permettre des découvertes scientifiques, et l’Institut Carnot CALYM lancent une collaboration pour faire avancer la recherche sur le lymphome grâce à l’Intelligence Artificielle.

Cette collaboration a été créée dans le but d’exploiter les ensembles de données de haute qualité du LYSARC, membre de l’Institut Carnot CALYM, ainsi que les technologies pionnières et la plateforme de recherche d’Owkin, afin de faire progresser la recherche clinique et le développement de médicaments au profit des patients.

Les chercheurs de l’Institut Carnot CALYM feront équipe avec Owkin pour développer et valider des modèles de Machine Learning prédictifs basés sur des lames d’histologie numérisées provenant des essais cliniques de LYSARC. Cette collaboration se concentrera sur le lymphome diffus à grandes cellules B, le type de lymphome non hodgkinien le plus fréquent chez les adultes (30 à 40 %). La maladie est connue pour être très hétérogène, 60 % des patients répondant à un traitement appelé R-CHOP et 40 % des patients étant soit réfractaires dès le départ, soit en rechute précoce. Dans ce contexte, une meilleure caractérisation des patients est importante pour optimiser l’attribution du traitement. Cette collaboration vise à mieux classer les DLBCL en différents sous-types sur la base de modèles d’apprentissage profond formés sur des images de pathologie numérique.

Construit autour de données provenant d’essais cliniques réalisés par LYSA et LYSARC, et de la plateforme d’apprentissage automatique Owkin, ce projet bénéficiera de la complémentarité des expertises des membres de CALYM en recherche clinique et anatomopathologique et d’Owkin en science des données.

Un deuxième projet de recherche se concentrera sur le bras de contrôle synthétique, et plus précisément sur l’évaluation des méthodes de DML pour estimer l’effet moyen du traitement.

Les chercheurs de CALYM auront accès à la plateforme d’apprentissage automatique d’Owkin, Owkin Studio, spécialement conçue pour les chercheurs. Les membres de l’Institut Carnot CALYM bénéficieront de l’étude des algorithmes d’IA développés par les équipes d’Owkin et formés sur leurs propres données histologiques, afin de collaborer directement avec les chercheurs sur les résultats.

Pour plus d’informations lire le communiqué de presse 

 

Aller plus loin : regarder le replay du RedTalks#2

“WHY AI HYPE SHOULD NOT MAKE US LOSE COMMON SENSE?”

Scientific Webinars

Précédent